Passion de vigneron

Des valeurs...

Ce vignoble fut créé en 1976 par Michel Louison.

Là, il a planté la trilogie magnifique du Languedoc, chère à son successeur, Syrah, Mourvèdre et Grenache et conservé Cinsault et Carignan d’origine.

En 2009, Julien Seydoux, un jeune vigneron perfectionniste et passionné de grands vins, reprend le domaine. Sa famille possède déjà un vignoble dans les Costières de Nîmes, mais il préfère succomber à l’appel des terres rudes du nord de l’Hérault. Il reprend le flambeau dans le respect absolu de ce qui fut fait sur ce terroir, continuant à travailler avec la même philosophie tracée par son prédécesseur. Là, il pourra faire les vins qu’il affectionne et donner naissance à des produits structurés, équilibrés, pleins de fruits croquants, aux notes boisées, équilibrées, fondues ainsi qu’aux tanins souples et subtils.

Grappe de raisin noir et bouchon en liège

Terminant en 2010 la conversion du domaine en bio, il s’est fixé comme challenge de conforter l’excellence des Estanilles comme l’un des meilleurs fleurons de ces grands vins de France de nouvelle génération qui étonnent les connaisseurs français et étrangers. Aux Estanilles, du raisin jusqu’à la commercialisation le vigneron est présent. « On doit absolument respecter la nature, toucher le moins possible aux raisins et donner aux vins des apports minimums en sulfites, nécessaires pour leur permettre de se stabiliser et d’affronter le temps. »

« Je veux produire des vins de garde, complexes, fins, expressifs, aux tanins souples et soyeux, qui pourront être bus dans 15 ans avec la même matière élégante et le même croquant du fruit qu’aujourd’hui. Des vins qui soient le reflet parfait et authentique du superbe terroir de Faugères. » 
Julien Seydoux